Cabinet d'orthodontie du Docteur Henri SARTORI

CHARTRES

6 Place des Epars - 28000 CHARTRES - Tél. : 02 37 36 60 60 -Fax : 02 37 21 57 84

Espace patient Espace Pro

Un nouveau départ grâce à la chirurgie orthodontique

ortho1.png

 

À l´âge adulte, certaines anomalies faciales telles qu´un menton fuyant, une mâchoire prognathe peuvent avoir des répercussions importantes sur la santé provoquant notamment des douleurs articulaires, des troubles respiratoires, des difficultés de mastication. Elles peuvent être également la cause d´un déchaussement dentaire précoce. Une fois la croissance osseuse achevée, il n’est pourtant pas trop tard pour corriger ces anomalies. Une solution : l’orthodontie chirurgicale.

Cette discipline, qui associe orthodontie et chirurgie, permet de restaurer une bonne position des dents en modifiant le rapport des bases osseuses. Cette prise en charge est nécessaire lorsque la mâchoire est trop étroite ou encore le décalage entre les deux mâchoires trop important (pro ou rétrognathie ) ou lorsqu’il y a béance entre les deux mâchoires. Le résultat de l´opération dépend du traitement orthodontique préalable.

Le traitement orthodontique

D´une durée entre 10 et 24 mois, il aura pour but de modifier la position des dents afin d’obtenir, lorsque l’acte chirurgical sera réalisé, une position des dents se rapprochant au maximum de l’idéal théorique. De multiples dispositifs intra buccaux sont utilisés pour tracter, impacter ou faire sortir une ou plusieurs dents. Cette capacité de mobilisation des dents est fournie par la très grande plasticité de l’os de soutien de la dent : l’os alvéolaire (os sur lequel l’intervention chirurgicale ne portera pas).Cet appareillage orthodontique est conservé jusqu’à l’intervention chirurgicale et au-delà.

L´intervention chirurgicale

Cette intervention a pour but de repositionner correctement les mâchoires. Réalisée sous anesthésie générale, elle n´occasionne aucune cicatrice visible, la douleur est maîtrisée et la perte de la sensibilité uniquement temporaire. De manière générale, le patient peut quitter l’hôpital 48h après l’intervention et peut reprendre son activité professionnelle une à deux semaines plus tard. Une fois l’opération effectuée, il est important que le traitement orthodontique reprenne très rapidement (dix à quinze jours après l’intervention). Environ six mois de traitement pour parfaire l’occlusion sont nécessaires.

La phase post-opératoire

Le port des élastiques est abandonné dès la semaine suivant l´opération lors des repas, voire pendant la journée, mais reste obligatoire la nuit pendant 3 semaines. Par la suite la mise en place de ces élastiques est adaptée à chaque cas. L’alimentation, obligatoirement liquide lors du blocage, évolue au fur et à mesure de la cicatrisation osseuse pour passer du mixé à l’alimentation normale à partir de la sixième semaine. L’ablation du matériel d’ostéosynthèse (plaques et vis) peut être envisagée dès le 6ème mois postopératoire mais il peut être maintenu jusqu'à 2 ans.

Si le résultat du repositionnement dentaire est visible instantanément après l’intervention, le résultat morphologique et esthétique n’est quant à lui évaluable qu’au bout de 2 à 3 mois. La réhabilitation fonctionnelle et esthétique est alors maximale : en corrigeant l’infrastructure squelettique soutenant les parties molles du visage et du cou, le protocole orthodontico-chirurgical garantit un rajeunissement facial durable. Cet acte chirurgical n´est pas anodin et la longueur du traitement nécessite une décision mûrement réfléchie.

by Dental Tribune International

Article rédigé par le praticien le 15/03/2013

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr